Loi Évin et l'amendement de M. Bur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Un premier pas a été fait dernièrement en direction des vignerons et autres professionnels du secteur viticole. En effet, vous n'êtes pas sans savoir que depuis plusieurs mois (voire années...) la promotion des vins était au coeur de débats houleux et parfois tendus entre les associations de lutte contre l'alcoolisme (ANPAA entre autre http://www.anpaa.asso.fr/index_flash.html ) et les viticulteurs français. Pour être bref, un amalgame malheureux assimilait de fait les producteurs viticoles aux grands "alcooliers" français et internationaux. Les modes de consommation des différents produits sont pourtant totalement distincts (voir l'excellent article de Joëlle Delvaux http://www.enmarche.be/Societe/Jeunes/Jeunes_alcooliers.htm ).
En effet, comme on assiste à de nouveaux...

comportements, la prévention de l'alcoolisme et des risques liés (accidentologie importante observée chez différents types de population) est une priorité à laquelle nous devons tous participer et ce n'est pas de la rhétorique que de le dire ! Cependant de manière empirique et totalement subjective, on remarque également que rares sont les étudiants par exemple (de Gironde pour ce qui nous concerne) qui s'adonnent régulièrement au binge drinking ( consommation excessive d'alcool dans le but de se saoûler) au vin rouge, blanc, rosé ou encore champagne — liste non exhaustive !
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas se tromper de cible, en aucun cas les vignerons (que nous côtoyons au quotidien) n'ont demandé une dérèglementation totale de la publicité sur les produits alcoolisés, bien au contraire.
En fait, on vit un paradoxe typiquement français, puisque la loi Evin réduit très fortement les conditions de publicité du vin et permet celle des whiskys et alcools forts, au motif juridique qu'elle n'interdit pas la publicité des marques. Or le vin est une affaire de terroir, et donc d'appellation contrôlée, notion très différente de la notion de marque, le vin se trouve donc avec des possibilités de promotion très restreintes. Dernièrement, une décision de justice a assimilé un article journalistique sur le champagne à une publicité, en se basant sur la loi Évin.
La question se pose aujourd'hui, ainsi que celle de la publicité sur Internet.
Peut-on encore parler du vin ? Qui veut amender la loi Evin ?
Madame Delaunay, députée de la Gironde, qui siégeait à la Commissions des Affaires Sociales a adopté l'amendement de Monsieur Bur qui dispose que “Les professionnels du secteur seraient autorisés à faire de la publicité uniquement sur leur propre site“. Concrètement qu'est-que ce tout cela donnerait : possibilité de faire la promotion du produit sur le site (réel ou virtuel) mais sans aucun autre "canal" à disposition. Je crains que le choix de la commission ne soit pas réaliste quant aux implications concrêtes pour les viticulteurs ou les revendeurs. Cependant, il me paraît important, en même temps que de continuer à oeuvrer en faveur d'une dissociation "vin" et "alcools", de commencer à réfléchir dès maintenant aux solutions pour l'après-vote. En effet, si les deux chambres décident de suivre les arguments en faveur d'une surprotection (et par là-même d'une déresponsabilisation ! ) du consommateur et d'une pénalisation excessive du producteur ou du détaillant, il nous faudra trouver de nouvelles alternatives. "Dura lex sed lex"
En attendant et parce qu'il faut tenir compte des pas, aussi petits soient-ils en direction de notre profession, voici un extrait du journal de TV7 Bordeaux (très bonne chaîne locale girondine qui nous donne un regard très juste sur l'actualité ainsi que sur notre région) auquel a participé Madame Delaunay et dans lequel elle nous livre sa position quant à l'amendement qui fut adopté. (lien vers le journal complet de TV7 bordeaux du 11 février 2009 ).
Vous trouverez également le lien vers la pétition pour soutenir le vin sur Internet, c’est plus que jamais le moment de la signer : www.findawine.com/soutenirlevin/petition.

   
Commentaires
Ajouter un nouveau
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Propulsé par !JoomlaComment 3.26

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
< Précédent   Suivant >
© 2008 David Milcent Vinitice - Conseil et opérateur en communication au service des vignerons
Mentions légales

Le plus Vinitice

Évènementiel
ANEMOAPR08 10
Retour à l'accueil Menu Texte plus petit Texte normal Texte plus gros